Amimegusta

Amimegusta

Tomatito, le souffle du duende

Tomatito - Le souffle du duende à Paris
 
 
Date(s) : 09/10/2011
Ville : Paris
Lieu
:
Le Bataclan
Adresse : 50 boulevard Voltaire
75011
Paris
Description : Concert de guitare flamenca en mémoire de Camaron
de la Isla - Artiste invité : Rancapino - A 16h30
Tarif : 22€ Tarif Pass : 18€
www : //www.festival-idf.fr/2011/fiche-concert.php?concert=13
Renseignements
:

01 58 71 01 01

 
A l'initiative du Conseil Régional d'Ile-de-France, le Festival d'Ile de
France propose chaque année, aux mois de septembre et d’octobre, une trentaine
de concerts dans des lieux du patrimoine francilien. Sa programmation variée
présente des musiques classiques, du baroque à la création contemporaine, des
musiques du monde, avec bien souvent des passerelles entre ces répertoires. 
Chaque année, le Festival d'Ile de France structure sa programmation autour
d'une thématique forte. Cette année, le festival vous convie à un voyage de
"l'autre côté du miroir"  vers les mondes inventés, les royaumes engloutis, les
espaces « au-delà », les univers oniriques, féériques ou magiques… L'édition se
déroulera du 4 septembre au 9 octobre et s'intitulera "D'un monde à
l'autre".


Lorsque le charme mystérieux et indiscible de l'esprit du Duende si cher à
Garcia Lorca s'empare du guitariste Tomatito.

Le guitariste flamenco Tomatito rend hommage à Camarón de la Isla

Le flamenco n’est pas une musique sacrée, et pourtant, assister à un concert
du guitariste Tomatito ou à un rituel d’envoûtement participe d’une même
expérience. Qu’il soit chanteur, guitariste, danseur... l’artiste flamenco a
pour seul but de toucher l’âme de son art, le duende, cette transe qui l’élève,
le pousse sur les chemins de la perfection, au rythme des palmas (battements de
mains) et des claquements des semelles des danseurs sur le parquet, cette transe
qui déchaîne l’instinct gitan, habitée par l’esprit des ancêtres, les
ressuscitant le temps d’une soleá, d’une bulería ou d’un fandango.

Révélé au monde par l’insolent génie Camarón de la Isla qu’il accompagnera
durant les dix-huit dernières années de sa carrière, Tomatito est l’un des
monuments de la musique flamenca. Guitariste d’exception, vénéré par les
aficionados, sa discographie gigantesque et éclectique lui a permis d’exposer
toute l’étendue de ses talents de musicien. En travaillant son art dans la plus
pure tradition, bien sûr, mais aussi en empruntant d’autres voies, comme aux
côtés du pianiste de jazz Michel Camilo avec qui il signe deux albums, ou
lorsqu’il compose pour le théâtre ou le cinéma, par exemple, pour le film Vengo
de Tony Gatlif.

Tomatito revient, aujourd’hui, avec un album et un nouveau spectacle intitulé
« Luz de Guía » dans lequel il rend un vibrant hommage à celui qui lui a tout
donné, Camarón de la Isla. A ses côtés, un ami de la légende, le populaire
cantaor Rancapino. De son vrai nom, Alonso Núñez Núñez, originaire de la région
de Cádiz, il est extrêmement respecté pour sa voix rauque et puissante qui
confère une profondeur exceptionnelle à son « cante jondo ».

Avec

Tomatito, guitare flamenca

Rancapino, chant

El Cristy, guitare

Morenito De Illora, Simon Roman, chant

Lucky Losada, percussion

José Maya, danse



23/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres